Accepter les cookies
coupe_du_monde_2014_France_Brazil_Valued_Opinions

Coupe du monde 2014 : on y croit… ou pas!

Le jeudi 12 Juin 2014 avait lieu la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde 2014 de Football à l’Arena Corinthians au Brésil. Un événement qui a ravi les aficionados du ballon rond attendant depuis quatre ans le début des festivités !

La création de la FIFA remonte à 1904 et marque la naissance officielle du Football. Mais ce n’est qu’une vingtaine d’années plus tard, lors du tournoi Olympique de Paris, que le sport prend une véritable ampleur internationale. C’était la première fois que des équipes venant d’autres continents rencontraient les équipes européennes. Le succès est tel que 50 000 spectateurs assistent à la victoire de l’Uruguay pour ce tournoi.

Quelques années après, de nombreux pays n’assistent pas au tournoi Olympique à Amsterdam. Un sentiment d’indépendance se fait alors sentir, notamment en raison de l’essor du football professionnel.

Ainsi, la FIFA décide d’organiser la première Coupe du Monde en Uruguay. Cette décision ne fait pas l’unanimité en raison de la crise économique que traverse l’Europe. De plus, la traversée de l’Atlantique était synonyme pour certains clubs de l’absence de leurs meilleurs joueurs durant deux mois.

Cependant en 1930, la première Coupe du Monde a lieu en Uruguay avec 13 équipes participantes (à cette époque, il n’y avait pas de qualifications) : quatre européennes, huit sud-américaines et l’équipe des Etats-Unis.

La finale oppose l’Uruguay, le pays organisateur, à l’Argentine. Dans une ambiance électrique, l’Uruguay remporte le match.

C’est ainsi que l’événement phare du football s’est octroyé une place internationale et a été reconnu officiellement.

Football… Je t’aime, moi non plus

Depuis, la Coupe du Monde et le football professionnel ont fait du chemin. Occupant la plus grande place de l’actualité sportive, offrant au public des événements à couper le souffle et suscitant l’envie à la vue des salaires faramineux des joueurs, le ballon rond semble être adulé. Cependant, 37,3% des personnes interrogées dans un récent sondage déclarent ne pas aimer le foot et seulement 26,6% affirment aimer le foot et regarder principalement les grands matchs et compétitions type Coupe du Monde ou Champions League.

Pourtant, ces événements ont pris de l’ampleur et offrent un divertissement important, qu’il s’agisse du match en lui-même ou de toutes les animations annexes.

En effet, aujourd’hui la Coupe du Monde regroupe 32 équipes internationales ce qui laisse présager des audiences et une ambiance exceptionnelles lors de la grande finale qui aura lieu le 13 Juillet 2014 à Rio de Janeiro au Brésil. Sur les réseaux sociaux, les supporters semblent d’ailleurs très mobilisés pour cet événement.

45,38% des sondés déclarent qu’ils suivront la Coupe du Monde 2014 mais ne regarderont que certains matchs et 26,84% ne regarderont pas cet événement.

Un désamour qui peut s’expliquer par le fiasco de la précédente Coupe du Monde durant laquelle les Français n’ont pas brillé. Un contraste saisissant avec l’engouement qui avait eu lieu lors de la Coupe du Monde 1998 et le titre de Champions du Monde décroché par la dream team portée par Aimé Jacquet. A cette époque, les Bleus sont adulés par le pays entier, deviennent la coqueluche des Français et bénéficient d’un capital sympathie très fort.

L’echec de l’Afrique du sud et les scandales

Mais l’image se ternie en 2010 en Afrique du Sud. Sur fond de défaites, mauvaises prestations, but de la main de Thierry Henry, affaire Zahia, exclusion d’Anelka, insultes et grèves de l’entrainement, l’équipe de France se fait éliminer de la Coupe du Monde en s’attirant les foudres des médias et de l’opinion public. Une distance entre les supporters et les joueurs se crée. Un coup dur pour l’image de l’équipe de France qui peinera à s’en remettre.

C’est ainsi que pour cette nouvelle aventure Coupe du Monde 2014, seuls 9,8% des participants pensent que l’équipe de France ira en finale. Pour 41,8% des sondés, la France ne passera pas les quarts de finale…. L’optimisme n’est pas vraiment au rendez-vous.

Pour autrant, les Bleus sont bien décidés à faire oublier les scandales du passé. Une équipe plus jeune, motivée et plus proche du public, un entraineur qui a brillé en 98 aux cotés de Zidane… La recette sur le papier semble bonne, on espère qu’elle le sera autant sur le terrain.

undefined

Cet article a été écrit par un tiers. Les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne représentent pas nécessairement celles de Research Now ou celles de son panel Valued Opinions. Les statistiques auxquelles réfèrent le présent article ont été recueillies à partir des questions de sélection destinées aux membres du panel Valued Opinions ™ de Research Now. L'information est présentée sans garantie, formulée ou implicite.

Posted: Sport