Accepter les cookies
la_fête_des_pères_France_2014_enquête

La fête des pères : une tradition qu’on aime

Dimanche 15 juin les papas étaient à la fête ! La traditionnelle Fête des pères a toujours le vent en poupe et reste importante aux yeux des grands et des petits… C’est avant tout l’occasion de se retrouver en famille et de montrer toute l’affection que l’on porte à ses proches.

La Fête des pères a lieu en France le troisième dimanche de juin. Une fête traditionnelle toujours très appréciée à laquelle les Français sont attachés…. Pour preuve, d’après une récente enquête, 34% des participants disent organiser une fête de famille ce jour là et 31% la considèrent comme une fête importante permettant de se réunir, de montrer sa gratitude et l’affection que l’on porte à ses proches.

Les origines de la Fête des pères

Pour la petite histoire, la Fête des pères est née aux Etats-Unis en 1910, à l’initiative d’une jeune fille prénommée Sonora Smart Dodd. Sonora a été élevée par son père veuf et voulait lui rendre hommage pour tout ce qu’il faisait pour elle. Elle déposa donc une demande auprès de sa ville en 1909 et c’est un an plus tard que fut célébrée la première Fête des pères à Spokane, dans l’Etat de Washington.

En France, il faut attendre 1952 et remercier Flaminaire, un fabriquant de briquets breton… C’est grâce à lui que la Fête des pères a vu le jour chez nous ! Elle est donc dans un premier temps purement commerciale puisque Flaminaire se sert de celle-ci pour promouvoir ses briquets et les présenter comme le cadeau idéal pour les papas… Au fil du temps, la Fête des pères est entrée dans les mœurs, au même titre que la Fête des mères.

De l’importance du cadeau home made

La tradition veut que les enfants offrent un petit cadeau à leur papa. On se souvient tous d’avoir écrit des poèmes, réalisé un bonhomme en pâte à sel ou décoré une boîte de camembert avec des pâtes crus. Les cadeaux faits-main sont les plus appréciés des papas : ils sont en effet 27% à les préférer aux cadeaux high-tech (11%) ou encore à l’accessoire de bricolage (7%). Ces résultats mettent clairement en avant la dimension affective de la Fête des pères, au-delà du coté commercial que certains pourraient lui reprocher (comme c’est le cas pour la Fête des grands-mères par exemple).

Mais la Fête des pères ne fait pas pour autant l’unanimité en France. L’enquête révèle qu’elle a aussi son lot de réfractaires puisque 24% des personnes interrogées disent ne pas célébrer cette fête cette année et 31% ne la considèrent pas comme un jour spécial.

undefinedundefined

Cet article a été écrit par un tiers. Les opinions exprimées sont celles de l'auteur et ne représentent pas nécessairement celles de Research Now ou celles de son panel Valued Opinions. Les statistiques auxquelles réfèrent le présent article ont été recueillies à partir des questions de sélection destinées aux membres du panel Valued Opinions ™ de Research Now. L'information est présentée sans garantie, formulée ou implicite.

Posted: Divertissement, Autres